Allods Role Play
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Allods Role Play

Une guilde pour tout les rôlistes d'Allods Online
 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexionLes aventure d'une meute : Une nouvelle ère Salonq
Ouverture officiel de l'Auberge de Sarnaut - N'hésitez pas à nous faire part de votre avis !
Venez découvrir le Rossem-love club !!!!!!
Venez donc prendre une chambre et rejoignez-nous dans notre ChatBox pour nous racontez votre dure journée d'aventurier
Nous vous rappelons que les armes sont interdites à l'intérieur de l'auberge. Signé : le Gobelin
Retrouvez gratuitement le premier numéro de la Gazette de Sarnaut sur le tableau d'affichage !
Venez goûter au Grand Buffet de Mirmily &Co dans la Salle Principale
La première édition de la Gazette de Sarnaut est arrivée !!!!
BONNE ANNIVERSAIRE ANDROMEDD
-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

 

 Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère

Aller en bas 
AuteurMessage
Fantôme Baako
Ectoplasme
Ectoplasme
Fantôme Baako


Messages : 78
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Dans une tombe

Feuille de personnage
Faction: Ligue
Race: Gibberlings
Spécialité: Guerrier

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère   Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Icon_minitimeLun 30 Mai - 18:33

Cette histoire débute sur un petit allod nommé "Naïlo".

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère 091124123557179

Tout commence au cour de la Septième Lune, un jour sacré pour toute la communauté de Naïlo. Cette nuit-là, nos Gibberlings s’empressaient une nouvelle fois de rejoindre la Grande Butte dans une joie immense mais aussi avec le plus grand respect qu'ils apportent à cette vieille tradition. Finalement, lorsqu’ils arrivaient au lieu dit, le son des cornes, des tambours et autres instrument donna aussitôt lieu à des danses tribales. Tandis que la bière coulée à flot près du grand feu, les chasseurs préparaient avec minutie le repas du banquet. Pendant ce temps-là, les petits gibbis s’amusaient avec de simple bâton en s’imaginant combattent des créatures épiques sous les regards attentive de leurs mères qui, parfois, n’hésitaient pas à les réprimander lorsque le jeu allé trop loin. Même le chef Grobid, de nature pourtant fermée et autoritaire, fût emporté par l’ambiance chaleureuse de cette cérémonie ancestrale et oubliait ainsi les tracas quotidiens en chantant haut et fort les chansons traditionnelles.

Et puis, arriva enfin le moment de la cérémonie, Du haut de la Grande Butte, les membres du conseil des anciens firent leur apparition tout en observant d’un regard fixe une foule désormais silencieuse. Soudain, Sheryzia, grande prêtresse du conseil des anciens, prie la parole d’une voix solennelle :

"Oyez la parole des anciens, gardiens du Grand Arbre,
Car l’heure est maintenant venue d’ouvrir la porte des temps anciens,
Et de vous révélez sous cette lune d’argent l’histoire des vaillants,
Ceux qui par le passé ont sauvés notre présent,
Laissez-moi donc vous conter le récit de l'un de ces oublié,
Voici donc venu l'histoire des aventures d'une meute …"

Les Gibberlings semblaient déjà captivés par le début de ce nouveau récit tandis que les plus petits se blottissaient dans les bras de leurs mères pour savourer bien au chaud ce grand moment unique qu’offre la Septième Lune. Alors que le temps semblait se figer sur Naïlo, un fantôme Gibberling observait au loin la cérémonie avant de lancer un regard vers les étoiles merveilleuses qui tapissaient l’astral infini…



Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Etreastronome3
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme Baako
Ectoplasme
Ectoplasme
Fantôme Baako


Messages : 78
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Dans une tombe

Feuille de personnage
Faction: Ligue
Race: Gibberlings
Spécialité: Guerrier

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Les aventures d'une meute : Le début des ennuis   Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Icon_minitimeLun 30 Mai - 18:34

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère LesAventuredunemeutefinalCopie

L’astral n’est jamais sûr pour personne et regorge d’innombrables dangers, tels les démons mais aussi les imprévisibles orages astraux ou encore les nombreux pirates qui y sont aussi embusqués. A ce propos, on raconte qu’un bien curieux allod nommé Babouine, serait en vérité un repaire secret pour beaucoup de ces pirates. Que dire de plus si ce n’est que c’est un allod dominé par des terres arides et où la seule autorité reconnu et celle d’un cruel brigand du nom de Baba le Désertier. Maintenant que le décor est planté, laissons à présent place à cette nouvelle histoire.

Episode 1 : Le début des ennuis

C’est sous un soleil écrasant, dans une taverne de Babouine (comme de par hasard) plus précisément, que débute cette nouvelle aventure. Parmi les rares clients, se trouvait un bien curieux Gibberling dont la moitié du visage été caché par une immense capuche noire. Tranquillement assis dans un coin de la taverne, ce dernier paraissait tout aussi endormi que l’endroit lui-même. Il y a bien un vieil orc qui joue du piano debout, mais vu que l'instrument en question dispose seulement de deux touches, l'ambiance est moisie comme même. C’est alors que brusquement, trois autres Gibberlings firent leur apparition.

Gibberling :Veuillez pardonner notre indiscrétion mais êtes-vous le Capitaine Baako ?

Il ôta alors doucement sa capuche, posa ses courtes pattes sur le bord de la table et alluma ça pipe en bois en faisant mine d’observer le plafond tout crasseux de la taverne.

Baako :Tout dépend de qui me cherche, répondit-il en prenant alors un ton bien mystérieux.
Gibberling :Oh ! où avais-je la tête. Nous sommes de simples émissaires et nous nous sommes laissé dire que vous disposiez d’un bon navire.


Le Capitaine invita alors les trois confrères à s’asseoir à sa table et demanda à une serveuse elfique de leur rapporter trois savoureuses bières bien fraîches avant de pouvoir poursuivre la conversation.

Baako :Vous plaisantez, le Flacon Valium est le plus rapide de tout l’astral. J’ai déjà semé à pleine vitesse des navires de l’empire. Et je vous parle bien de ceux qui n’avaient pas encore pris connaissance de notre présence ! expliqua t-il avec fierté.
Gibberling :Excellent, c’est dont nous avions besoin, rétorqua ce dernier qui n’a visiblement pas bien comprit.


Le Capitaine stoppa alors brusquement la conversation afin de pouvoir jeter un coup d’œil rapide à l’ensemble de la taverne ainsi que sous la table comme pour mieux vérifier que personne n’écoutent. Il rapprocha ensuite son visage à ceux de c’est interlocuteurs et se mit à chuchoter.

Baako : Hum … et de quoi s’agit-il au juste ?
Gibberling :Disons qu’il s’agit d'une charmante Gibberlingss qui aimerait se rendre de toute urgence à Novograd.


Le Capitaine poussa un léger grincement de dent et son regard devint tout à coup plus dur comme pour faire comprendre qu'il ait loin d'être un imbécile. les trois autres Gibberlings se mirent alors à chuchoter entre eux et, finalement, décidèrent de tout raconter.

Gibberling : En vérité, il s'agit de l'ambassadrices de Naïlo et vous comprenez à quel point il est important pour nous tous qu’elle puisse arriver à bon port au plus vite. Bien entendu, vous serez hautement récompensé pour vos efforts, alors acceptez l’affaire ?

Le regard du capitaine Baako marqua une expression de surprise devant cette révélation. Il connaissait lui aussi l’existence secrète de cet allod pour y avoir vécu et savait que nulle ne devait le découvrir. Le capitaine était aussi conscient des risques auxquels il serait amené si l’empire venait à apprendre la présence de l'ambassadrice de Naïlo à bord de son navire. En tant normale, il refuserait un tel contrat mais cette fois-ci, sans pouvoir se l’expliquer, il ressentait le besoin d’accepter.

Baako :Et bien, d’accord ! Rendez-vous d’ici deux heures au quai numéro 8 et prenez garde à ne pas vous faire suivre par de vils espions car il y en à beaucoup dans le coin.


Pendant ce temps,

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère 09112411

quelque part dans l'astral, sur un immense et sombre navire impérial, un officier orc se dirige précipitamment en direction de la cabine du Capitaine. La porte s'ouvre alors sur une vaste pièce au centre de laquelle se dresse un grand trône noir. Assis confortablement, le capitaine qui se trouve être curieusement un Gibberling vêtu tout de noir, demande alors à son officier la raison de sa visite.

Viaduk : Rooo ...Que se...Rooo... passe t-il ?
Officier Orc n°1 :Mon seigneur Vadiuk le Sombre, notre espion de Babouine vient de nous transmettre des informations fort intéressantes. L'ambassadrice de Naïlo vient de s'envoler pour Novograd à bord d'un navire nommé "Flacon Valium".
Viaduk : Rooo...Bonne nouvelle...Rooo
Officier Orc n°1 : Euh, avez-vous un problème mon seigneur car vous donnez l'impression de souffler comme un phoque ?


Viaduk Le Sombre fut soudain prit d'une légère montée colérique et, d'un geste sec et rapide, de son lourd gantelet noir il chopa le cou de son officier. Tandis que ce dernier lâcha un "Pitié" un peine perceptible, le seigneur mit fin à sa misérable existence par le biais d'un horrible craquement de cou...

Viaduk :Rooo...C'est qui...Rooo...le phoque maintenant ?!"


A SUIVRE ...

Revenir en haut Aller en bas
Fantôme Baako
Ectoplasme
Ectoplasme
Fantôme Baako


Messages : 78
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Dans une tombe

Feuille de personnage
Faction: Ligue
Race: Gibberlings
Spécialité: Guerrier

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Les aventures d'une meute :C’est pô juste !   Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Icon_minitimeLun 30 Mai - 18:35

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère LesAventuredunemeutefinalCopie

Cela fait maintenant trois jours que le Flacon Valium à quitté le petit allod de Babouine. Alors que le navire devait se rendre comme convenu à Novograd, le Capitaine Baako décida de faire une halte sur un allod inconnu afin de retrouver un bien mystérieux trésor. C’est donc au beau milieu d’une immense forêt que nous retrouvons notre fameux Capitaine, accompagné de son officier Chiko et de l’ambassadrice Neïla …


Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Allods


Episode 2 : C’est pô juste !


Neïla - "Capitaine, sachez que je suis fort mécontente de votre décision et que nous devrions comme convenu faire escale pour Novograd ! s’écrit-elle furieuse. "
Baako - " Par mes poils, mais je vous ai déjà expliqué princesse que c’est juste une histoire d’une heure ou deux, pas plus."
Neïla - "Princesse ?! Mais comment osez-vous ? je ne suis point votre princesse ! Rétorque- t-elle en grinçant des dents. "
Chiko - "Euh… Mon Capitaine ? S’interpose t-il en regardant une vieille carte. "
Baako - "Quoi encore ? "
Chiko - "Et bien, d’après la carte, l’entrée de la grotte se trouve derrière le rocher que nous voyons-là. "
Baako - "Par les orteils de Swen, nous allons devenir riche mon Chiko ! s’exclame t-il en sautillant de joie. "


Sans plus attendre, le groupe décide donc de pénétrer dans la grotte. L’endroit est naturellement sombre, humide et une forte odeur de moisissure se fait sentir. Malgré tout, nos courageux Gibberlings s’enfoncent pendant plusieurs mètres dans une étroite galerie au bout de laquelle s’offre deux chemins…

Baako - "Zut ! Voilà une intersection, que devons nous choisir ? "
Chiko - "Bin… Il y à rien de tel de mentionné sur la carte mon Capitaine ! "
Neïla - "Moi je propose qu’on retourne au navire car cet endroit me répugne ! "
Baako - "Mais voyez-vous cela, notre petite princesse à peur de la poussière. "
Neïla - "Je ne vous le permets pas ! Et je ne suis point une PRINCESSE !!! "
Chiko - "Sinon, prenons la galerie de droite mon Capitaine. "
Baako - "Et pourquoi pas celle de gauche ?"
Chiko - "D’après mon flaire l’air se fait moins nauséabond de ce côté-là et si j’en crois les conseils d’un vieil ami aventurier du nom de Granpaf, il préférable d’emprunter cette galerie. "
Neïla - "Bien, nous te suivons."



Après une courte réflexion sur le chemin à prendre et au bon sens de Chiko, notre groupe reprend donc la marche. Tandis que l’ambiance se veut électrique entre le capitaine et l’ambassadrice, le tunnel fini par déboucher sur une vaste salle au centre de laquelle se dresse un immense coffre en bois…

Baako - "Par mes poils qui brillent, C’est… c’est, le trésor !!! s’exclame –t-il en ayant l’air ému."

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Tresor

Neïla - "Alors c’est vrai, rajoute-t-elle en n’y croyant pas de ses yeux."
Chiko - "Whaou ! c’est notre dixième cartes et pour une fois elle n’ait pas fausse ".




Le capitaine Baako ne pouvant plus tenir, il se précipite tel un enfant sur un cadeau de noël, pour ouvrir le vieux coffre à l’aide de son épée. La serrure usée finie par sauter facilement sous les coups et, dans un léger grincement, le couvercle se soulève sur un immense tas de pièce d’or. Finalement, après plus d’une trentaine de minutes, notre petit groupe parvint enfin à retrouver le calme et décide alors de transporter le lourd coffre hors de la grotte. Malgré la difficulté de cette tâche, nos Gibberlings arrivent tout de même par rejoindre la forêt. Epuisés mais soulagés, ils décident alors de faire une rapide pause au bord d’un petit lac. Alors que Chiko savoure cet instant au pied d’un arbre, le Capitaine décide d’approcher Neïla, tandis que cette dernière s’apprête à se laver les mains.


Baako - "Princesse. Sachez que je suis navré de se contre temps. "
Neïla - "Voulez-vous arrêtez de m’appeler princesse ? "
Baako - "Comme il vous plaira, Neïla, répond t-il en saisissant les mains de l’ambassadrice. "
Neïla - "Cessez donc de faire cela, se plaint-elle en rougissant. "
Baako - "Quoi donc ? rétorque t-il en faisant mine de ne pas comprendre."
Neïla - "De caresser mes mains ! Elles sont sales. "
Baako - "Mais mains aussi sont sales, c’est quoi le problème ? Vous tremblez… C’est parce que je vous plais, pas vrai ? "
Neïla - "Non … c’est à cause des buissons, ils bougent étrangement ! "
Baako - "Vous refusez d’admettre les sentiments que vous … "


Alors que le capitaine allait finir sa phrase, plusieurs créatures surgissent soudainement des buissons avant d’encercler nos deux Gibberlings. N’ayant d’autre choix que de déposer les armes, Baako et Neïla finissent par se rendre à évidence, les voici désormais prisonniers des horribles Sylvains. Au même moment, caché sous un tas de branche, Chiko observe la scène en se demandant bien comment sauver ses amis.

Baako - "C’est pô juste !"

Pendant ce temps,

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère 091124125028266

Non loin de Babouine, un sombre navire s’avance lentement. Depuis son trône noir, Viaduk le Sombre écoute les derniers rapports de son officier.

Officier orc n°2 - "Mon seigneur, nous avons localisé le Flacon Valium sur un allod inconnu."
Viaduk - "Rooo… Qu’on donne ordre… Rooo… de doubler la vitesse… Rooo."
Officier orc n°2 - "Mon seigneur, sachez aussi que notre couturier de bord à fini par recoudre le morceau qu’il manquait à votre cape."
Viadiuk - "Rooo… Bravo… Rooo ...L’empire ce souviendra de vos efforts… Rooo…"



à Suivre ...

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Allods_110307_034654

Neïla, Baako et Chiko
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme Baako
Ectoplasme
Ectoplasme
Fantôme Baako


Messages : 78
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Dans une tombe

Feuille de personnage
Faction: Ligue
Race: Gibberlings
Spécialité: Guerrier

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Les aventures d'une meute : L'Arbre du Malheur   Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Icon_minitimeLun 30 Mai - 18:35

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère LesAventuredunemeutefinalCopie

Alors que nos Gibberlings étaient parvenus à découvrir un fabuleux trésor sur un allod sans nom, ils étaient loin d’imaginer la mauvaise surprise qui les attendait. En effet, dans un moment de pause près d’un lac, le Capitaine Baako et l’ambassadrice Neïla eurent la malchance de tomber dans une embuscade d'horribles Agitateurs Sylvain ! Seul Chiko était parvenu à se cacher courageusement à temps dans un buisson avec le lourd coffre à trésor. Bien, passons à présent à la suite de notre histoire …

Episode 3 : L’Arbre du Malheur


C’est donc au beau milieu de la nuit, dans une petite hutte typique des Agitateurs Sylvain, que nous retrouvons nos deux malheureux captifs. Enchaînés à un poteau de faible qualité, Neïla tente alors par tout les moyens de réveiller le capitaine Baako qui se trouve être encore assommé...

Neïla : Capitaine ! Réveillez-vous ! cria-t-elle en lui mordillant l'oreille.
Baako : Aïe ! Mais vous êtes folle ? arrêtez cela c’est fort douloureux, se plaint-il en reprenant enfin c’est esprits.
Neïla :Et bien, ce n’est pas trop tôt, vous voilà enfin réveillé.
Baako : Hein... mais c'est quoi le problème princesse ? interroge t-il en se frottant l'oreille encore douloureuse.
Neïla : Vous plaisantez là ? Nous sommes prisonniers, voilà le problème !
Baako : Prisonnier ?
Neïla : Nous sommes tombés dans une embuscade près du lac pendant que vous tentiez de me séduire de manière pitoyable, vous vous rappelez ?
Baako : Ah oui... je crois que je me suis même pris une grosse baffe dans la nuque.
Neïla : Euh... Veuillez me pardonner mais le coup venais de moi, explique t-elle timidement.
Baako : Mais où sommes-nous là ? Et Chiko, où se trouve t-il ?
Neïla : Mais vous ne voyez pas que nous sommes tout les deux attachées dans cette espèce de hutte ! Et pour Chiko je pense qu’il à réussi à s’enfuir à temps.
Baako : attention quelqu'un approche...


Tandis que nos deux Gibberlings écoutent en silence le bruit des pas qui se rapproche de plus en plus, la porte de la hutte s’ouvre finalement brusquement sur un Agitateur Sylvain. Ce dernier observe alors nos deux malchanceux avec un air cruel et se met à hurler par la suite d’une horrible voix nasillarde.

Garde Sylvain : Debout, vils boules de poiles ! L’heure est maintenant venue de la sentence.
Neïla : Mais que va t-il nous arriver ? chuchote t-elle.
Baako : Je l’ignore princesse mais on devrait lui obéir! Répond t-il en chuchotant aussi.


Bien évidemment, nos deux Gibberlings obéissent sans broncher au garde qui n'hésite pas à donner des coups de pique avec sa lance pour qu’ils avancent plus vite. Ils découvrent alors qu’ils sont désormais au beau milieu d’un campement et où, au centre duquel se dresse un immense arbre sans feuille orné d’’inombrable symboles indescriptibles.

Baako : Par les orteils de Swen ! Il n’y à que des sylvains ici !
Neïla : Misère, nous somme fini !
Garde Sylvain : Silence ! Et veuillez prendre place au pied de l’Arbre du Malheur.


Nos Gibberlings finissent donc pas êtres attachés au fameux Arbre du Malheur et c’est ainsi que se présente à eux le chef des Sylvain. Ce dernier, fière de son statut, ordonne alors un silence total au sein du camp afin de pouvoir prendre la parole d’une voix solennelle.

Chef Sylvain : Que tout ceux qui osent pénétrer dans le Lac Interdire soient sanctionnés par la mort ! Avez-vous un commentaire à nous partager avant que votre sentence ne débute ? Demande t-il en ricanant de manière sadique.
Baako : Pfff… Nous avons que faire de vos menaces et avons rien à ajouter !
Neïla : Et bien moi j’ai bien des choses à vous dire. Vous êtes sur le point de commettre une terrible erreur car je suis une ambassadrice…
Garde Sylvain : Silence, pour vous c’est la fin ! S’interpose alors le garde en lui coupant la parole.
Neïla : Oh, mais vous allez m’écouter …
Chef Slvain : Baliverne ! Rien ne nous prouve que vous dite vrai, rajoute t-il en coupant à son tour la parole. Bien, cela suffit, nous allons à présent débuter la sentence.
Baako : Mais... de quelle sentence il nous parle là ?
Chef Sylvain : Et bien, vous allez être égorgés sur l’Arbre du Malheur car vous avez osé pénétrer dans le Lac Interdit.
Baako : Ah ! Si j'étais pô enchaîné à ce maudit arbre, je vous briserais des mes pattes !
Garde Sylvain : Et bien dommage car tu ai attaché ! A présent, nous allons voir si vous les Gibberlings êtes courageux !
Chef Sylvain : Bien, il est temps de m’apporter la Lame Sacrée !


Alors que le chef Sylvain attend patiemment qu’on lui rapporte la Lame Sacrée pour pouvoir pratiquer la sentence, une voix se mets tout à coup à résonnée non loin de là…

Chiko : Cela suffit maintenant ! Crie t-il depuis le sommet d’une petite colline qui domine le camp. Vous êtes encerclé et j’exige que vous libériez mes compagnons au plus vite !
Chef Sylvain : Misère ! Cela ne va pas recommencer, s’exclame t-il en regardant tout autour de lui afin de mieux se rendre compte du nombre imposant de Gibberlings qui encerclent le camp.
Garde Sylvain : Euh … Ils sont trop nombreux, doit-je relâcher les prisonniers ?
Chiko : Libérer immédiatement mes compagnons sinon je donne l’assaut ! menace t-il en se rapprochant du chef des Sylvain.
Baako : Par mes poiles qui chauffent ! Vous avez peur maintenant !
Neïla : Ouf ! Nous sommes sauvés.
Chef Sylvain : Allez allez plus vite que ça ! Détachez-les ! Hurle t-il à ces gardes.


N’ayant pas le choix, les gardes Sylvain libèrent donc nos deux Gibberlings avant de prendre aussitôt la poudre d’escampette tout en balançant leurs armes dans tout les sens. Le chef, médusé par la situation, se retrouve alors donc seul et face à face avec nos Gibberlings. Tandis que ce dernier tente de cacher la peur qui domine malgré tout les traits de son visage hideux, Baako s’empare alors de son épée et s’approche tranquillement du chef.

Baako : Et bien à présent, je vais devoir te donner une petite leçon sur la manière de bien recevoir les Gibberlings !

Sans aucune résistance, le chef Sylvain se laisse alors botter les fesses dans une très longue souffrance. Finalement, après une série de plus de mille coups, le Capitaine Baako décide d'attacher le chef au fameux Arbre du Malheur. Tandis que l'horrible Sylvain pleurniche sur son triste sort, nos Gibberlings s'empressent de remonter à bord du Flacon Valium afin de fêter leur victoire. Pendant que l'équipage savoure des délicieuses têtes de poissons avec de la bonne bière, le Capitaine s'isole pour allait compter toutes les pièces d'or de son fameux trésor....

Pendant ce temps,



Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère 09112410


Non loin de là, un sombre navire s'avance lentement. Et comme à chaque fois, un officier orc détails les derniers rapports au seigneur Viaduk Le Sombre.

Officier Orc n°2 : Mon maître, nous avons enfin localisé la position exact du Flacon Valium et nous devrions pouvoir l'apercevoir d'ici une heure.
Viaduk : Rooo... Que notre équipage se prépare...Rooo... et qu'on m'apporte ma cape...Rooo
Officier Orc n°2 : Oui, mon maître, comme il vous plaira.
Viaduk : Rooo...est-ce que je t'ai déjà...Rooo.... dit que tu ira loin mon brave ?...Rooo
Officier Orc n°2 : Euh...oui.
Viaduk :Rooo...Ah bon ?!....Rooo


a Suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme Baako
Ectoplasme
Ectoplasme
Fantôme Baako


Messages : 78
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Dans une tombe

Feuille de personnage
Faction: Ligue
Race: Gibberlings
Spécialité: Guerrier

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Les aventures d’une meute : L'attaque de Viaduk   Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Icon_minitimeLun 30 Mai - 18:37

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère LesAventuredunemeutefinalCopie
Episode 4 : L'attaque de Viaduk


Cette fois-là, le Flacon Valium paraissait bien calme. Enfin, presque, car chiko s'empressa d'allait frapper à la porte du capitaine pour l'invertir d'une mauvaise surprise.

Chiko : Mon Capitaine ! hurle t-il en entrant de toute vitesse dans la cabine.
Baako : Hum… Quoi encore ? Interroge le capitaine en se réveillant péniblement.
Chiko : Nous somme victime d’une horrible malédiction.
Baako : Par mes poiles ! Mais de quoi parles-tu ?
Chiko : Le navire est infesté de mites increvable qui ne cesse de dévorer le bateau !
Baako : Mais…mais, c’est pô possible ! D’où sortent c’est sale bestioles ?
Chiko : Et bien… comment vous le dire, le coffre que nous avons rapportés précédemment possède un fond secret dans lequel …
Baako : Pfff… C’est bon, j’ai compris. Mais qu’allons nous faire …


Alors que le capitaine tenta de trouver une solution à ce bien horrible problème, l'ambassadrice Neïla pénétra brusquement à son tour dans la cabine pour se plaindre.

Neïla : Capitaine Baako ! je viens d’être horrifiée par la présence d’horribles bêtes qui infestent votre navire. Sachez que je suis très mécontente d’apprendre que l’hygiène n’est pas chez vous une priorité et par conséquence je demande à changer au plus vite de navire et …
Baako : Bin ça alors ! Sachez qu’il n’y à pô plus propre que le Flacon Valium princesse et que je n’y suis pour rien. Il s’agit en faite de ce maudit trésor qui …


Au même moment,

un sombre navire de l’empire fait irruption auprès du Flacon Valium. A bord, l’équipage orc semble très existé et pousse sans cesse des « Brouaha ». Depuis le pont supérieur, Viaduk le Sombre observe alors le Flacon Valium d’un air horriblement joyeux et sinistre à la fois.

Officier Orc n°2 : Mon seigneur, nous somme enfin prêt et attendons vos ordres.
Viaduk : Rooo… voici enfin venu le moment Rooo… de briser ce maudit navire Rooo … faite feu Rooo…


Aussitôt dit aussitôt fait, le vaisseau noir prit une position de combat et, dans une violence absolue, les coups de canons firent feu et résonnèrent comme des coups de tonnerre. Sous la violence des impacts, le Flacon Valium trembla dans un terrible craquement assourdissant tandis que l'équipage se retrouva balancé dans tout les sens.

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Navire5
Baako : Aïe ! Mais qu'est-ce qu'il se passe encore ?
Chiko : C'est horrible mon capitaine, nous somme attaqué !
Neïla : Aaahhh ! mais par qui ?
Baako: Chiko, amène la princesse dans un lieu sûr !
Chiko : Bien mon Capitaine.
Neïla : Très bien, je vous suis.
Baako : Par les orteils de Swen ! ils vont me le payer...


Le capitaine s'empressa de rejoindre le pont supérieur afin de coordonner les manoeuvres d'attaque. L'équipage Gibberlings, bien que nerveux, tenta tant bien que mal d'obéir au capitaine. Le Flacon Valium se plaça à son tour en position de tir et ouvra immédiatement le feu sur le sombre navire. A ce moment précis, l'astral devint le témoin d'une scène extrêmement violente. Les deux camps subissaient les tirs et d'énormes brèche apparaissaient de plus en plus nombreuses sur les deux navires. Tandis que la bataille fit rage, une violente secousse retentir une fois de plus sur le Flacon Valium et un gigantesque trou apparut en plein centre du navire.

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Navire3

Chiko : Capitaine, le navire est en train de se briser en deux !

Le capitaine resta silencieux pendant un cours instant et contempla avec désespoir la terrible déconvenue. Et puis, un sursaut de rage l'envahir et poussa un immense cri de colère. C'est alors qu'il ordonna l'ordre d'attraper toutes les mites du navire dans un but bien précis, les utiliser comme projectile. Les Gibberlings ramassèrent alors au plus vite toutes les mites trouvées pour en faire un tas avant de les distribuer aux canonniers. Et puis, sans interruption, ils bombardèrent le navire noir qui se trouva désormais infesté de mites maudite.

Officier Orc n°2 : Mon seigneur, nous somme attaqués !
Viaduk : Rooo... Mais comment est-ce possible ? Rooo...
Officier Orc n°2 : Le Flacon Valium nous bombarde de mite indestructible mon seigneur, ils s'attaquent à notre générateur !
Viaduk : Roo...Vous avez échoué ! Rooo... Dit-il en brisant le coup de son officier.


A bord du Flacon Valium, la panique s'empara de tout l'équipage lorsque un assourdissant bruit accompagna le craquement du navire qui commençait par malheur à se briser lentement en deux. Le capitaine Baako prit alors la barre pour tenter de manoeuvrer le navire hors de porté des attaques et ordonna dans le même temps à son équipage de bien s'accroché. Par miracle, le capitaine parvint à naviguer en direction d'un allod qui venait d'apercevoir et, lorsque le navire fut bien près, les Gibberlings sautèrent au plus vite. Cependant, le capitaine refusa de quitter son poste et continua à manoeuvrer son navire en rasant les arbres. Mais une surprise attendait le capitaine...

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Navire1
Chiko : Capitaine, nous devons sauter !
Baako : Pô question ! je me refuse de perdre mon navire et ...
Neïla : Mais arrêtez donc un peu vos sottise et suivez nous !
Baako : Par mes poiles qui tremblent ! Mais que fait-elle encore là ?
Chiko : Navré mon capitaine, mais elle n'à pas voulue me suivre et...
Neïla : Si vous restez, alors je reste !
Baako : Aaarrrghhh ! mais c'est pô le moment là !
Chiko : Vite ! nous allons nous écrasés !
Baako : Et puis zut ! sautons !!!


A toute allure, nos Gibberlings se précipitèrent sur un rebord et sautèrent hors du navire en hurlant de toute leur force. Par chance, les branches d'arbres ralentirent leur chute et sans le moindre mal, nos Gibberlings se retrouvèrent désormais dans des buissons. Le Capitaine se releva au plus vite et contempla avec les larmes aux yeux le Flacon Valium qui s'écrasa dans une explosion de poussière. Neïla s'approcha alors de Baako et elle le prit dans ces bras pour mieux le réconforter. A son tour, Chiko enlaça nos deux Gibberlings en pleurant lui aussi.

Au même moment,

sur le sombre navire, les orcs étaient affolés et tentèrent sans réussite d'écrabouiller les mites de plus en plus nombreuses et qui continuèrent à dévorer chaque recoin du vaisseau. Viaduk le Sombre qui s'étais réfugié dans sa cabine, ne pouvait s'empêcher de tout casser en hurlant sans fin.

Officier Orc n°3 : Euh... mon seigneur, notre générateur est sur le point d'exploser, que doit-on faire ?
Viaduk : Rooo... bande d'incapable ! Rooo... je vais tous vous étriper ! Rooo...
Officer Orc n°3 : Gloups !


Dans une colère noire, voir plus noire encore, Viaduk le Sombre se jeta sur tout les orcs de son équipage pour les étrangler sauvagement. Et puis, tout d'un coup, le générateur explosa et brisa ainsi le navire en mille morceaux. Par chance, enfin peut-être, Viaduk le Sombre fut projeté dans l'astral et malgré la situation il continua à râler en tournoyant ridiculement.

Viaduk : Rooo... Je l'aurais un jour Rooo... je l'aurais ! Rooo...


A SUIVRE ...

Revenir en haut Aller en bas
Fantôme Baako
Ectoplasme
Ectoplasme
Fantôme Baako


Messages : 78
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Dans une tombe

Feuille de personnage
Faction: Ligue
Race: Gibberlings
Spécialité: Guerrier

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Les aventures d’une meute : L’histoire de Viaduk le Sombre   Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Icon_minitimeLun 30 Mai - 18:37

Bien le bonjour ami lecteur ou lectrice, pour cette nouvelle aventure je tenais à expliquer certains détails sur le grand méchant Viaduk le Sombre et donc par conséquence il ne s'agit pas de l'épisode 5 qui arrivera très bientôt. Merci de votre compréhension et bonne lecture.

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère LesAventuredunemeutefinalCopie

L’histoire de Viaduk le Sombre


« Il y à bien longtemps, sur Naïlo, un Gibberling nommé Viaduk le Pittoresque portait une admiration sans limite au légendaire Swen. Il désirait plus que tout entrer dans l’histoire des Gibberlings et tentait alors par tous les moyens de se faire remarquer en inventant de faux récits. Ainsi, Viaduk ne pouvait s’empêcher de narrer des exploits incroyables mettant en scène des combats épiques contre de puissantes créatures. Toutefois, les membres de la tribu savaient que tout été que mensonge et ils se plaisaient à lui rappeler à travers de cruelles moqueries. Mais Viaduk, semblait ne pas vouloir prêter intention à tout cela et pensait que la tribu été jalouse de ses incroyables exploits. Malheureusement, l’imaginaire délirant et débordante du Gibberling causa beaucoup de tord à sa femme qui n’arrivait plus à supporter les commentaires et autres moqueries incessantes de la communauté. C’est alors que tout bascula pour Viaduk. »

« Un soir, alors qu’il rentrait complètement saoul en criant haut et fort qu’il venait de terrasser un navire de l’empire à l’aide d’un simple bâton, Viaduk fut jeté par sa femme et contraint à dormir à la belle étoile. Ne parvenant pas un trouver le sommeil dans un lit d’orties qu’il avait prit pour un tas de foin, Viaduk décida alors d’aller dormir dans une barque à la rivière de Naïlo. Mais ce qu’il se passa par la suite le terrifia. Le Gibberling se trouvait désormais hors de l’allod, sa barque flottant ainsi dans l’astral. »


(cela ne vous rappel rien ?)


Grâce à une petite pierre astral qu’il avait gardé dans sa poche et qu’il considérait comme son porte bonheur, Viaduk était toujours en vie ! Cependant, la barque continuée à flotter dans astral sans destination aucune. Durant plusieurs jours, Viaduk fut ainsi prisonnier dans sa petite embarcation et le voyage fut péniblement long. La faim, la soif et la solitude avait fini par plonger le Gibberling dans un profond délire. Viaduk essayait malgré tout de lutter contre son esprit fou en narrant ces histoires légendaires à Wilson! Oui, il avait à présent un ami dont la forme semblée étrangement ressembler à celle de son porte bonheur. Mais cela ne suffisait pas car le Gibberling oubliait peu à peu la mémoire jusqu’à plonger dans un profond coma. »

« C’est alors, qu’au bout d’un certains temps, la barque heurta contre la coque d’un navire, réveillant Viaduk de son coma. Il s’agissait d’un navire de l’empire et dont le capitaine orc avait donné l’ordre de remonter le Gibberling à bord. Viaduk fut immédiatement prit d’une grosse envie de manger et se jeta sur le capitaine pour lui dévorer le nez. L’équipage, choqué par tant de violence, ne réagissait pas et laissa ainsi le Gibberling finir son repas. C’est à ce moment précis que le comportement de Viaduk changea. Son regard étais devenu sombre et sa voix transformée à cause d’un morceau d’os qui se trouvé bloqué dans la gorge. Alors que Viaduk arraché le fouloir du capitaine sandwitch pour en faire une cape, il se retourna ensuite vers l’équipage. Et puis, avec un air cruel, s’adressa à tout le navire. »


Viaduk : Rooo … Je suis le seigneur Viaduk le Sombre Rooo … Obéissez moi ou trépassez de mes pattes ! Rooo …
Officier orc n°1 : Euh … bien mon capitaine ! nous vous suivrons.
Viaduk : Rooo … En route pour Naïlo Rooo …
Officier orc n°1 : Bien mon seigneur. Où cela se trouve t’il ?
Viaduk : Rooo… Bonne question ! Rooo … Mais nous trouverons Rooo…



Fin
Revenir en haut Aller en bas
Fantôme Baako
Ectoplasme
Ectoplasme
Fantôme Baako


Messages : 78
Date d'inscription : 11/07/2010
Localisation : Dans une tombe

Feuille de personnage
Faction: Ligue
Race: Gibberlings
Spécialité: Guerrier

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Les aventures d’une meute : Troll qui peut !   Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Icon_minitimeLun 30 Mai - 18:38

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère LesAventuredunemeutefinalCopie

Flacon Valium, le navire le plus rapide de tout l’astral, à été entièrement détruit lors de sa chute sur l’allod de l’Eternelle Rencontre. Causant ainsi la perte de Viaduk le Sombre et plongeant le Capitaine Baako dans une immense tristesse. Toujours accompagné de l’ambassadrice Neïla et de son fidèle officier Chiko, le capitaine à aussi perdu tout son équipage pour Novograd. En effet, l’allod de l’Eternelle Rencontre semble en proie à une horrible catastrophe qui provoque peu à peu sa destruction …

Episode 5 : Troll qui peut !


Le capitaine Baako et sa fidèle meute se trouvait à présent aux camps des éclaireurs, qui se situe au centre de l’Île de l’Eternelle Rencontre. Nos Gibberlings semblaient tenter d’oublier leurs chagrins en buvant des bières. C’est alors qu’une silhouette encapuchonnée fit son apparition et salua la meute.

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Baakob10


L’étranger : Braves Gibberlings, cherchez-vous l'aventure ? Car j'ai besoin d'un groupe d'aventuriers, dit-il en se joignant à eux.

Les oreilles du capitaine se dressa brusquement comme pour mieux écouter et demanda alors à l’étranger de poursuivre son explication.

L’étranger : Je vous envoie retrouver un parchemin chez un brigand qui se cache dans une grotte située sur la côte des saveurs. Si vous parvenez à me le rapporter, je vous récompenserais d’une immense fortune. Alors, que décidez-vous ?
Baako : Hum... Immense comment cette fortune ? , interrogea t-il d'une voix mielleuse.
L'étranger : Et bien, disons de quoi acheter un navire maître Gibberling !


L'affaire semblé merveilleusement plaire au capitaine Baako et persuada sans tarder ces compagnons de le suivre dans cette nouvelle aventure. Sans perdre de temps, la meute fait aussitôt route pour rejoindre la Forêt du Crépuscule en prenant soin d’éviter les maudits loups qu’ils entendaient rugir au loin ! Les rayons du soleil ne parvenaient pas à cet endroit, le rendant ainsi sombre et inquiétant. Mais il en faillait plus pour effrayer nos Gibberlings et c’est avec un grand courage qu’ils poursuivaient la quête. Finalement, au milieu de la journée, ils franchissent la sinistre forêt, et les voici à présent sur un chemin qui semble conduire vers les collines…

Baako : Stop ! Regardez ! Une grosse créature vient de sortir de cette grotte là-bas !

Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Trollb10

Le Troll en question se tenait à l’entrée d’une grotte et semblait ne pas remarquer les Gibberlings. Aucune trace d’un quelconque voleur non plus mais aux pieds du troll se dresser un lourd coffre en bois.

Neïla : Beuark ! Mais...Mais c'est grand !!
Baako : On va le cogner !
Chiko : Arrêtez, vous ne pouvez pas l'attaquer mon capitaine !
Baako : Et pourquoi pas ? C’est sûrement la grotte du brigand !
Neïla : C'est un Troll et il est plus fort que nous ! Il n’y à pas de brigand, l’étranger nous à bernés !
Baako : Ouah... et qu'est-ce que ça change ?!
Neïla : Ça change ton espérance de vie, idiot !
Chiko : Laissez tomber mon capitaine, on va le contourner.
Neïla : Trop tard, il nous a vus !!!
Chiko : Zut !!!


Le Troll pointait un regard mauvais en direction de la meute et, brusquement, il se mit à les charger en poussant d'horrible grognement. Tandis que Neïla et Chiko commençaient à reculer, le capitaine resta sur place d'un air sûr.

Baako : Bin moi j'attaque !
Neïla : Ah mais noooooon !!!! il faut se replier et trouver une cachette !
Chiko : Vite ! Il vient vers nous !
Baako : Par mes poiles, je vais lui faire tâter de mon épée à ce gros tas !!!


Ainsi donc, n'écoutant que son courage, ou bien sa stupidité, Baako charga comme un boulet de canon sur le Troll. Les deux adversaires se livraient alors un terrible combat pendant que les deux compagnons du capitaine assistaient avec beaucoup de crainte à la scène. Le Troll tentait par tout les moyens de placer de grosses baffes mais l'agilité du Gibberling lui rendait la tâche bien difficile. La hargne de Baako paraissait sans limite et ne cesser d'esquiver avec des roulades, pirouettes et autres acrobaties souvent ridicule. Cependant, aucun des combattants n'arrivaient malgré tout à se toucher. Mais au fil des minutes, l'épuisement se fit sentir pour Baako et le Troll. C'est alors que le capitaine se mit en tête de lui parler.

Baako : Conformément aux lois du combat sur Naïlo, je demande une pause ! s'écris t-il en s'essuyant les poiles de son front humide.

Le visage du troll marqua un air de surprise lorsqu'il constata qu'il n'y avait plus de combat. A son tour, le monstre prononça une phrase incompréhensible tout en reprenant sa respiration.

Troll : Bwa huk tao huk wa too

Le capitaine se retourna alors fièrement vers ces compagnons tout en souriant.

Baako : Par les orteils de Swen ! J’ignorais que les trolls avaient le sens des valeurs.
Neïla : Euh ... en êtes vous sûre ?
Baako : Moui, et je pense que nous pouvons désormais négocier et ...
Chiko : Euh ... Mon capitaine ! Le troll ...
Baako : Bin quoi ? Parle enfin et arrête de ... Aaaaaaaaaaaarrrrrrgggggggghhhhhhhhh !!!


Le Troll venait d'attraper le capitaine par les poiles et dans un immense cri de colère, jeta le Gibberling dans un arbre. Baako, se trouvait à présent perché dans un nid d'oiseau et totalement sonné par l'impact du choc. Les deux compagnons se précipitèrent à lui sauver la vie en secouant l'arbre pour qu'il tombe. Le Troll chargea une nouvelle fois vers la meute, mais nos Gibberlings parvint par chance à prendre la poudre d'escampette à temps. Deux heures plus tard, le capitaine reprit conscience.

Baako : Pfff ... Encore un échec !
Neïla : Peut être, mais vous êtes vivant au moins.
Chiko : Et puis nous aurons d'autres aventures qui nous rapporterons de quoi nous offrir un nouveau Flacon Valium.
Neïla : Chut ! voilà l'étranger.
Etranger : Et bien mes braves Gibberlings, vous êtes parvenus à terrasser le troll et à récupérer mon coffre ?
Baako : Troll ! alors vous saviez que c'étais un troll ?
Etranger : Oui, c'est lui qui m'à volé, pourquoi donc cette étrange question ?
Baako : Grrrr ! Parles orteils de Swen ! Je vais vous étriper !!! hurte t-il en se jetant sur lui.



à Suivre...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Empty
MessageSujet: Re: Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère   Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» commentaire sur "Les aventure d'une meute : Une nouvelle ère "
» Une aventure honteuse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Allods Role Play :: Sous-Sols :: Le Cellier-
Sauter vers: